Pop Culture

Mei, mon personnage de jeu vidéo préféré de tous les temps

J’adoooooooore les jeux vidéo. Aujourd’hui, je déclare ma flemme a mon personnage féminin préféré : Mei-Ling Zhou, dite Mei, la climatologue kawaii d’Overwatch. 

Vous le savez peut-être (ou pas d’ailleurs, style je commence un article en me prenant pour une star, haha), je suis une grande fan de jeux vidéo depuis ma plus douce jeunesse. Mirror’s Edge, Pokémon et encore plus les Sims (aaaah je vous écrirai un article sur ce jeu un de ces jours)… et plus récemment Overwatch, Overcooked, The Witcher III, Detroit Become Human, Fortnite… Je suis une vraie aficionados des loisirs vidéoludiques au même titre que des films ou des séries. J’en ai même fait le sujet de mon mémoire de fin d’études, et j’ai la chance de travailler dans cette industrie depuis 2 ans et demi maintenant.

Aujourd’hui, j’ai envie de vous parler de mon personnage préféré, l’élue parmi les élues, la Reine des Neiges de mon coeur de joueuse… j’ai nommé Mei !

Ce personnage fait partie des 27 héros du jeu Overwatch, un jeu de tir cartoonesque publié en 2016 par Blizzard Entertainment (également créateurs du jeu World of Warcraft, pour ne citer que celui là). D’habitude, j’ai du mal avec les jeux de tir : je ne sais pas viser, j’ai du mal avec les contrôles, ça va trop vite pour moi… Mais j’ai quand même voulu donner sa chance à l’univers coloré et aux personnages atypiques d’Overwatch, et avec un peu de persévérance, j’ai appris à m’amuser (pendant de longues heures, je dois l’avouer).

Ce que j’adore dans ce jeu, c’est qu’il propose une vraie diversité de personnages. On en a pour tous les goûts, tous les genres, les formes, les couleurs, les origines, et les spécificités.

Mei a tout de suite attiré mon attention. Ce doit être le tout premier personnage de jeu vidéo relativement gros que je vois (si vous en voyez d’autres faites moi signe !). Elle est ronde dans l’intégralité de son character design*, son visage son corps, ses yeux, son arme… Tout est rond, rassurant et super mignon chez elle. Et c’est plutôt rare pour un personnage féminin de jeu vidéo, où la norme est à l’hypersexualisation, la minceur et la disproportion.

Chez Mei et comme pour la plupart des personnages du jeu, le dicton “form follows function” (la forme suit le fond) a été appliqué lors de la conception du personnage. Pour la petite histoire, Mei est une climatologue chinoise qui manipule le climat et notamment la glace pour ralentir ses ennemis et protéger les endroits importants de la carte. Ce n’est pas une combattante née, elle a créé ses armes à partir d’outils météorologiques. Débrouillarde et prudente, elle est le parfait personnage de défense. Et cela se voit directement sur son physique. Elle a un look de geek polaire, avec des habits chauds créés pour le grand froid et des lunettes.

Malgré le fait qu’elle ne soit pas une combattante, Mei est très persévérante. Elle refuse d’être un boulet pour son équipe, et cela se ressent notamment dans les phrases qu’elle déclame en début de partie : “Notre monde vaut la peine qu’on se batte pour lui” ou encore “Tout le monde compte sur moi !”. Elle s’excuse même parfois lorsqu’elle tue un ennemi, ce qui montre à la fois sa gentillesse, mais est aussi cohérent avec ses motivations premières, qui ne sont en aucun cas de tuer ou blesser des personnes. Cela constitue encore une fois une distinction par rapport aux personnages habituels des jeux vidéo à gros budget, souvent perçus comme sanguinaires.

Pour une fois (autre que dans les Sims), j’arrive à m’identifier à un personnage grâce à Mei. Même si c’est un personnage assez difficile à jouer, sa personnalité attire et pousse à se surpasser et à s’entraîner pour avoir le plaisir de pouvoir la jouer. C’est un personnage qui convient à la fois à ma personnalité mais aussi à mon profil de joueuse, une joueuse plutôt casual (c’est à dire que je ne passe pas – toutes – mes nuits à jouer).

L’équipe créatrice d’Overwatch a vraiment fait un travail remarquable de construction de personnages. Bien sûr, personne n’est parfait et certains personnages ont été décriés au vu de leur sexualisation. Mais la diversité des profils proposés, couplé à un gameplay bien équilibré leur a permis de toucher une très large cible (plus de 30 millions de joueurs au total).

En bonus de cet article, je vous mets un petit bijou d’animation réalisé à l’occasion de la 2ème saison compétitive du jeu en ligne. C’est un cupcake pour les yeux, jusque dans les moindres détails (OMG avez-vous vu ces chaussons tellement kawaii ?). Je vous laisse vous en délecter 🙂

Et vous, c’est qui votre coup de coeur vidéoludique ?

*character design :  terme utilisé pour définir la conception de personnage, notamment dans la BD ou le jeu vidéo. Cela passe autant par son aspect physique que sa psychologie. 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

%d bloggers like this: