What the Fluff ?

[Humeur] Ne sommes-nous que de faibles lardons ?

En première année de Master, j’ai eu la chance d’assister à des “Ateliers d’Écriture”. Ce billet d’humeur résulte d’une séance sur l’écriture automatique. L’écriture automatique est définie par André Breton, instigateur du mouvement surréaliste, comme une technique visant à traduire « aussi exactement que possible la pensée parlée ». Cette expérience se révèle être extrêmement relaxante, en plus de donner lieu à de bonnes barres de rire. Voilà le résultat sur moi : 

 

Petite pince noire sur le coin de ma table, toute seule et sans famille. C’est très triste d’être solitaire, mais en même temps, c’est la vie. Au secours ça me stresse, m’angoisse. Le vide et la mort qui tue. Comme le smiley en forme de tête de mort. Avec un arc-en-ciel, c’est mieux. Combinaison parfaite. Oxymore, même. Je pense que le poulpe, c’est quand même stylé. Grand, avec ses tentacules. Il va TOUS nous avoir à la fin se sacré poulpe ! Et on ne pourra rien faire. C’est sûr qu’il a tout compris, et nous, pauvres pouilleux, on reste là sans rien faire. Dormir, manger, jouer, re-manger… mais rien pour nous défendre, alors ça, non. On va tous passer à la casserole comme des lardons plein de graisse et on va fondre et disparaître mollement. Il y en a qui vont rigoler. Les méchants vont rigoler. Et puis ça sera leur tour et là ça sera moins drôle. Le vent tourne, la roue aussi. C’est le vent qui fait tourner la roue, en fait. Donc le vent a gagné, il est fort, le vent. Ce n’est pas un lardon. Le moulin tourne et on ne l’arrête pas. Dans la forêt, il n’y a pas de moulin, donc peut-être que la forêt, en fait, c’est mieux.

On vit dans un monde ouvert, open world qu’ils disent. Mais tout est fermé : les esprits, les opportunités, les magasins… C’est fou comme on vit dans un univers d’oxymores et de paradoxes. De paradoxes et d’oxymores devrais-je dire. Enfin, trêves de réflexions.

 

Si vous aussi vous voulez vous lancer dans l’écriture automatique, c’est easy peasy. Tout ce qu’il vous faut, c’est un crayon, un papier, et un chronomètre !
Et sinon, vous, vous pensez aussi que nous ne sommes que des lardons ? 

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

%d bloggers like this: